Il vend une moto de marque Yamaha 150 à 300 000 francs et écope de 3 ans de prison

Photo d'illustration (DR)

Le vol est réputé être une infraction instantanée. Mais le coup qu’a réussi Rodrigue est incroyable. Né en 1996 et résidant dans un village de la commune de Komsilga, le cordonnier Rodrigue a un de ses jours fait un tour à Ouagadougou. Passant devant une porte, il voit une moto de marque Yamaha 150 garée. Il s’approche et trouve que la moto n’était pas bouclée. Mais le hic, c’est qu’il n’y avait pas de clé pour démarrer la moto.

Que faire ? Il opte pour une solution toute aussi facile que le vol. Il décide de pousser simplement la moto. Et ce jusque dans son village sis dans la commune de Komsilga. Il est arrivé à passer inaperçu et à faire tout ce parcours de plusieurs kilomètres sans pouvoir éveiller aucun soupçon. Arrivé dans son village, il gare son butin dans une chambre. Quelques temps après, il approche son voisin au marché, un boucher pour lui dire qu’il y a une moto de son frère chez lui et qu’il compte vendre pour soigner son épouse qui était souffrante. Le boucher est intéressé. Rapidement ils s’accordent sur un prix, 300 000 francs pour cette moto Yamaha 150. Le Boucher, Laurent, casque la somme de 257 000 francs. Il reste donc 43 000 francs pour solder. Néanmoins le vendeur, pardon le voleur, lui remet la moto et prend le soin de préciser qu’il va apporter des documents plus tard.

Il ressort des faits que la moto avait une plaque d’immatriculation que Laurent a arrachée. Il a refait la peinture de la moto. « Ils ont repeint les jantes et mis de couleur de sorte qu’on ne puisse pas reconnaitre la moto », a affirmé la victime.

Le vendeur de la moto n’a pas tourné autour du pot. Il a reconnu les faits et a dit tous ses regrets. Quant au receleur, il a fait tourner tout le monde et s’est largement confondu à la barre. Tantôt, il dit avoir acheté la moto à 675 000 francs (confère son procès-verbal de police), tantôt à 300 000 francs.

Le ministère public a requis 12 mois fermes et 500 000 francs d’amende avec sursis contre Rodrigue pour vol et 48 mois et un million d’amende fermes à l’encontre de Laurent le receleur.

Le Tribunal a reconnu les deux jeunes coupables des faits à eux reprochés. En répression, il a condamné Rodrigue à 24 mois ferme et à une amende d’un million. Quant à Laurent, il s’en tire avec 36 mois d’emprisonnement et un million d’amende fermes.

A.O

shares